| Actualités

23 octobre 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadien et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Nombre record de cas au pays

La pandémie continue à s’amplifier au Canada alors que le pays a enregistré un nombre record de personnes infectées (2 788) et que les hospitalisations continuent de croître, ce qui incite le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à rappeler à la population d’agir pour réduire la contagion.

« C’est la vie des gens qui est danger. On ne peut être insouciants », rappelle-t-il.

Même s’il est conscient que l’effort à maintenir est exigeant après huit mois de sacrifices collectifs et personnels, M. Trudeau invite les gens à respecter les consignes sanitaires. « On a réussi à aplatir la courbe ce printemps, et je sais qu’on peut le faire encore cet automne », dit-il.

Situation critique à Québec et à Lévis

Au Québec, la situation de la pandémie est particulièrement critique dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches où les hôpitaux ont commencé le délestage des soins dans certains secteurs d’activités à cause de l’importance du nombre d’hospitalisations, mais aussi des éclosions au sein du personnel de la santé.

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, dit qu’il y a un relâchement important des mesures sanitaires et que si la situation continue de se détériorer, de nombreuses personnes verront leur chirurgie ou leurs traitements médicaux reportés.

Épuisement psychologique

La vice-première ministre mentionne que le relâchement généralisé noté dans le comportement de la population pour l’application des mesures sanitaires dans le contexte de la pandémie est compréhensible après des mois de contraintes et de privation.

« Tout le monde est fatigué de la pandémie. Nous en sommes extrêmement conscients et sensibles, mais on doit absolument agir et se ressaisir. […] Il faut maintenant redoubler d’efforts, car la situation est très critique », demande-t-elle, notamment à l’endroit de celles et ceux qui ne suivent pas ou qui ne suivent plus les consignes sanitaires.

Le télétravail plus que jamais

Dans certaines régions, comme la Capitale-Nationale, la moitié (46 %) des éclosions de contagion à la COVID-19 se produisent dans les milieux de travail, ce qui incite la vice-première ministre Guilbault à insister auprès des entreprises pour qu’elles privilégient le télétravail et ainsi réduire les risques de contagion et d’éclosions.

Elle mentionne que le ministre du Travail, Jean Boulet, a mandaté les inspecteurs et les inspectrices de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) pour réaliser de nouvelles tournées des entreprises afin de s’assurer du respect des règles d’hygiène et de sécurité sanitaire en milieu de travail.

Tests rapides distribués

Le gouvernement fédéral a commencé à recevoir les premiers tests de dépistage rapides de l’entreprise pharmaceutique Abbott, annonce le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Des centaines de milliers de tests sont en cours de distribution à l’échelle du pays et d’autres livraisons suivront sous peu. Le Québec devrait en recevoir bientôt environ 60 000.

Course au vaccin

La course au vaccin se poursuit pour contrer la COVID-19 et le gouvernement canadien injecte un supplément de 173 M$ pour aider l’entreprise Medicago de Québec à développer son vaccin.

M. Trudeau précise que ces fonds serviront notamment pour accélérer la recherche et mettre sur pied une installation de production, également à Québec. Plus de 41 M$ seront aussi investis pour d’autres vaccins au pays, dont 18,2 M$ iront à l’entreprise Precision NanoSystems, de Vancouver.

Le chef du gouvernement canadien mentionne que tous les efforts sont déployés pour qu’un vaccin soit accessible le plus rapidement possible, en laissant entendre qu’au mieux la vaccination pourrait être entreprise en début d’année prochaine.