| Actualités

13 novembre 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadien et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19

La deuxième vague prend de l’ampleur

Loin de se stabiliser, la deuxième vague de la pandémie de la COVID-19 a pris de l’ampleur au cours des derniers jours au pays, sauf dans les Maritimes, ce qui incite le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et la directrice de l’Agence de la Santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, à demander « instamment » aux Canadiennes et aux Canadiens de réduire leurs contacts sociaux au minimum et de respecter les consignes sanitaires pour l’endiguer.

La progression des cas de personnes infectées, d’hospitalisations, de malades aux soins intensifs et des décès fait en sorte que si la tendance n’est pas inversée, on pourrait dénombrer plus de 10 000 nouveaux cas par jour au pays d’ici le début du mois de décembre, mentionne la Dre Tam. C’est plus que le double du nombre de cas actuels (4 300).

« La situation est inquiétante, ajoute la Dre Tam. Les hôpitaux doivent annuler des chirurgies et des interventions et les travailleuses et les travailleurs de la santé sont épuisés partout au pays. »

Le premier ministre Trudeau considère que la situation actuelle doit servir de réveil pour que chaque personne collabore pour sauver des vies. « La croissance actuelle est problématique. On pourrait avoir à faire des choix difficiles pour aider une région par rapport à une autre » si la pandémie continue à prendre de l’ampleur, avise le chef du gouvernement du Canada.

Mission de la Croix-Rouge prolongée

Dans ce contexte d’aggravation de la pandémie, le premier ministre Justin Trudeau annonce que la mission de la Croix-Rouge dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) du Québec sera prolongée jusqu’au 15 janvier 2021.

Rencontre des premiers ministres

Le premier ministre du Québec, François Legault, qui est également président du Conseil de la fédération, qui réunit les premiers ministres des provinces et territoires, confirme qu’une rencontre de tous les dirigeants avec le premier ministre Trudeau aura lieu au début de décembre pour discuter des transferts fédéraux en santé.

Les premiers ministres demandent au chef du gouvernement canadien que la contribution nationale dans les budgets provinciaux et territoriaux soit haussée de 22 % à 35 % et de manière récurrente. Les budgets en santé accaparent environ la moitié des fonds des provinces et accroissent de deux fois à trois fois les taux d’inflation annuels. Le fédéral a déjà assumé 50 % des transferts en santé.

Soutien à la formation à l’emploi

 

Le premier ministre Trudeau annonce l’ajout de 1,5 G$ en transferts aux provinces pour offrir de la formation aux personnes ayant perdu leur emploi en raison de la pandémie. La part supplémentaire dévolue pour le Québec est de 303 M$.

Cet investissement s’ajoute aux 3,4 G$ déjà consacrés à cette fin depuis le début de la pandémie afin de soutenir les travailleuses et les travailleurs les plus durement touchés, dont celles et ceux de la restauration, de l’hôtellerie et du tourisme, pour les aider à réintégrer le marché du travail.

Les programmes s’appliqueront à la formation professionnelle, à la formation en milieu de travail et aux services d’aide financière et d’orientation professionnelle.