| Actualités

16 février 2021 – Mise à jour du gouvernement provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions du gouvernement québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Maintien du couvre-feu et de l’interdiction des rassemblements privés

Comme l’avait laissé entendre le premier ministre du Québec la semaine dernière, le confinement et le couvre-feu demeureront en place pour la semaine de relâche, même si certains allègements sont annoncés.

« Pendant la relâche scolaire, il y a beaucoup de parents qui prennent congé; il y a toutes sortes de réunions familiales et on ne voudrait pas qu’il se passe ce qui s’est passé pendant le temps des Fêtes », dit M. Legault. « Il faut être plus prudents que moins et il faut attendre avant de trop déconfiner », explique-t-il.

Outre l’Outaouais qui passera en zone d’alerte orange dès lundi prochain, toutes les zones rouges le demeureront. Le couvre-feu sera maintenu à 20 h et les rassemblements privés demeureront interdits.

Le premier ministre demande aussi aux entreprises d’être conciliantes avec leur personnel qui ne peut prendre congé durant la relâche scolaire pour éviter que les grands-parents aient à garder les petits-enfants.

C’est la perspective dune explosion possible du nombre de cas de la COVID-19 reliés à la présence de variants du virus durant la semaine de relâche scolaire qui incite le gouvernement à la prudence, précise M. Legault.

Location de chalets et de chambres d’hôtel

La location de chalets et de chambres d’hôtel n’est pas interdite, explique M. Legault. Même si ce n’est pas « idéal », le premier ministre indique que les gens devront respecter les bulles familiales, tout comme le couvre-feu.

Il n’y aura donc pas de barrages routiers érigés par la police pour empêcher les gens de circuler d’une région à l’autre, mais la surveillance policière sera accrue.

« On va demander aux policiers de surveiller de façon spéciale les endroits où il y a beaucoup de tourisme. Ça veut dire des hôtels, des chalets et les endroits où il y a beaucoup d’activités. Le but, c’est de s’assurer que les consignes soient suivies, en particulier garder la même bulle familiale et respecter le couvre-feu », prévient M. Legault.

Réouverture des cinémas, des piscines et des arénas

Afin de permettre plus d’activités familiales, le directeur national de la Santé publique, le docteur Horacio Arruda, explique qu’une série de nouvelles activités seront permises à compter de vendredi, dont notamment la réouverture des cinémas partout au Québec.

Les arénas pourront rouvrir également, tout comme les piscines publiques pour la baignade libre, avec une limite de 8 personnes à la fois, autant pour les patineuses et les patineurs que les baigneuses et les baigneurs.

La pratique de sports intérieurs en famille ou en duo, qui était déjà permise en zone orange, pourra également reprendre en zone rouge. Quant aux restaurants, ils demeureront fermés en zone rouge.

Hausse des cas de variants

C’est à cause de la présence des nouveaux variants de la COVID-19 et la crainte d’une explosion de cas que le gouvernement maintient les règles de confinement et de couvre-feu, même si la contagion, les hospitalisations et les décès diminuent au Québec.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, explique que 16 cas sont déjà confirmés, mais que 86 autres sont sous investigation et sont considérés comme des cas probables.

La Santé publique traite d’ailleurs ces cas comme s’ils étaient confirmés et les personnes infectées sont isolées.

« Le variant, celui du Royaume-Uni notamment, est plus contagieux. Si on ne fait pas attention, le nombre de cas pourrait exploser en quelques semaines », assure le premier ministre, François Legault.

Situation toujours à risque

Même si la contagion diminue, le gouvernement craint toujours une reprise de la transmission alors que la situation est toujours difficile dans les hôpitaux, et ce, même si le nombre d’hospitalisations diminue.

« Les choses se sont améliorées, mais la pandémie n’est pas finie. Il y a encore des risques importants pour les Québécois, en particulier dans les prochaines semaines », prévient le premier ministre Legault.

M. Legault rappelle qu’il y a encore du délestage et des chirurgies qui sont reportées dans les hôpitaux et qu’il faut continuer de faire attention : « On n’a pas le choix, avec le variant ».