|

16 novembre 2020 – Mise à jour du gouvernement provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions du gouvernement québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Malgré le nombre de cas élevé, la situation reste sous contrôle

Le premier ministre du Québec, François Legault, précise que la situation de la pandémie est « sous contrôle » dans le réseau de la santé même si le nombre de personnes infectées se maintient depuis des semaines à plus de 1 000 cas par jour, soit autour de 1 200 depuis les derniers jours.

De plus, le nombre d’hospitalisations demeure autour de 500, ce que le premier ministre apprécie dans le contexte où ailleurs dans le monde plusieurs pays ou États gèrent des crises à cause de l’ampleur de la deuxième vague.

Une annonce bientôt pour Noël

Le chef du gouvernement québécois confirme aussi que si la situation se maintient, il est possible que les Québécoises et les Québécois puissent se réunir à trois cellules familiales pour un maximum de dix personnes durant le temps des Fêtes.

« C’est un scénario qui est à l’étude », convient M. Legault en précisant qu’il est trop tôt pour annoncer la position du gouvernement. « La situation a beaucoup évolué au cours de la dernière semaine. [Lorsque] nous aurons un meilleur portrait de ce qui s’en vient autour du 25 décembre, on vous en fera part », assure M. Legault.

100 M$ pour les soins à domicile

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé dimanche avec sa collègue Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, l’ajout récurrent de 100 M$ dans le budget des services de soutien à domicile.

Toutes les clientèles bénéficieront de ces services, que ce soit les personnes aînées, les personnes ayant une déficience physique, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme, les personnes ayant des maladies chroniques et celles requérant des soins palliatifs et de fin de vie à domicile. Ce montant servira également à combler des besoins de courte durée des patient(e)s enfants, adultes ou aîné(e)s en post-hospitalisation.

Rémunération bonifiée

Les ministres Dubé et Blais ont aussi mentionné qu’environ 25 M$ seront partagés entre les proches aidant(e)s et les préposé(e)s d’aide à domicile afin d’augmenter leur rémunération.

Le salaire de ces préposé(e)s, qui sont employés par des entreprises d’économie sociale, augmentera de 1,75 $ l’heure, passant de 14,25 $ à 16 $ l’heure.