| Actualités

5 janvier 2022 – Mise à jour des gouvernements provincial et fédéral face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements provincial et fédéral en lien avec la pandémie de la COVID-19.

3,6 millions de tests rapides dans les écoles du Québec

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et Horacio Arruda, directeur national de santé publique au Québec, font le point sur la rentrée scolaire et l’enseignement à distance.

Le 17 janvier, 3,6 millions de tests rapides seront distribués aux élèves des écoles primaires et secondaires au Québec. Chaque élève recevra une boîte de cinq tests. Cette livraison sera de nouveau effectuée en février, ce qui correspond à un total de 7,2 millions de tests rapides distribués en l’espace de deux mois.

Le ministre de l’Éducation rappelle l’importance de ne pas se déplacer à l’école si l’on a des symptômes de la COVID-19 et d’effectuer, le cas échéant, un test rapide à la maison. Pour les élèves dont les symptômes apparaissent en cours de journée à l’école, il sera possible d’effectuer un test rapide sur place.

Priorité au personnel scolaire pour les tests PCR

Dès le 15 janvier, tous les membres du personnel scolaire pourront passer des tests PCR dans les centres de dépistage, puisqu’ils seront considérés comme des travailleurs essentiels.

Port du masque

Monsieur Roberge rappelle que le port du masque chirurgical est obligatoire en tout temps : dans le transport scolaire, dans les lieux communs et en classe. Il annonce aussi que les élèves et le personnel scolaire n’auront plus à se limiter à deux masques par jour et qu’ils pourront le changer à leur guise puisque son efficacité diminue lorsqu’il est humide.

Pour le moment, la Santé publique ne recommande pas l’usage des masques N95 dans le cadre scolaire.

Exceptions pour l’enseignement aux adultes à distance

Pour les personnes qui suivent une formation professionnelle ou générale aux adultes, il sera possible de se présenter sur place pour les laboratoires, les ateliers ou les évaluations qui exigent des travaux manuels.

Autres modalités pour l’enseignement

Le ministre Roberge rappelle que l’horaire régulier doit être suivi pour l’enseignement à distance dans les écoles secondaires. Au sujet des milieux préscolaires et des écoles primaires, il faut continuer à suivre les seuils minimaux de formation.

« Dans la fameuse balance des inconvénients, garder toutes les écoles fermées, avec les problèmes que ça comporte, c’est plus dommageable que d’aller vers une réouverture. L’enseignement à distance est un bon plan B. Notre plan A, c’est le retour à l’école des élèves », souligne Jean-François Roberge.

Les services offerts aux enfants ayant des besoins particuliers sont aussi maintenus à distance.

Pour les élèves qui n’ont pas accès à une connexion Internet à la maison, le ministre affirme que des clés LTE pourront leur être fournies afin de pouvoir se brancher à partir de leur résidence.

Les examens ministériels prévus ce mois-ci se tiendront dans les semaines du 24 et du 31 janvier 2022. Le calendrier du ministère de l’Éducation sera rendu public sous peu. De plus, la remise du premier bulletin se fera le 11 février 2022.

Services de garde

Rappelons que les services de garde sont ouverts de façon prioritaire pour les enfants des travailleuses et travailleurs essentiels, y compris le personnel de la santé et les enseignantes et les enseignants. Des exceptions seront possibles en cas d’urgence.

Le gouvernement recommande toutefois aux parents de garder les enfants à la maison s’ils le peuvent.

Qualité de l’air

Plus de 50 000 lecteurs de qualité de l‘air seront livrés dans les écoles du Québec d’ici au 7 janvier 2022, ce qui correspond à 54 % des lecteurs précédemment commandés. L’objectif de la Santé publique est d’installer tout ce qui a été livré pour le retour en classe le 17 janvier. À ce nombre s’ajouteront 40 000 autres lecteurs supplémentaires au cours des mois de janvier et février.

Plus de 400 échangeurs d’air ont également été distribués aux écoles qui en ont fait la demande.

Diminution de la période d’isolement

La Santé publique annonce que les Québécoises et les Québécois pleinement vaccinés et atteints de la COVID-19 pourront s’isoler pendant cinq jours plutôt que 10. Cette mesure s’applique uniquement aux personnes asymptomatiques ou dont les symptômes ont régressé. Elles doivent aussi avoir passé 24 heures sans faire de fièvre. Dans les cinq jours qui suivent la période d’isolement, la personne infectée devra porter un masque et conserver une distance de deux mètres avec les autres.

La durée de l’isolement des travailleuses et des travailleurs de la santé est maintenue à sept jours, sauf pour celles et ceux qui ne sont pas en contact avec des patientes et des patients.

Fin des tests PCR offerts à toutes et à tous

En raison de la possibilité imminente d’une pénurie, les tests de dépistage PCR seront réservés à certains groupes uniquement.

Ces groupes sont :

  • Les personnes hospitalisées ;
  • Les travailleuses et travailleurs de la santé en contact avec des patientes et des patients ;
  • Pour les hôpitaux et les lieux d’hébergement collectif : le personnel, les résidentes et résidents, les fournisseurs de soins essentiels et les visiteuses et visiteurs ;
  • Les personnes sans-abri ;
  • Les personnes issues des communautés des Premières Nations et les personnes se rendant dans ces communautés pour y travailler ;
  • Les contacts dans un contexte d’éclosions confirmées ou soupçonnées dans des milieux à haut risque, tels que les hôpitaux ou les abattoirs ;
  • Le personnel scolaire, dès le 15 janvier 2022.

Resserrement des mesures dans les CHSLD, RI et RPA

Seules les personnes proches aidantes (PPA) seront admises dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les ressources intermédiaires (RI) et les résidences privées pour aînées et aînés (RPA).

En CHSLD et en RI, une seule personne proche aidante (PPA) sera admise par jour.

Dans les résidences privées pour aînées et aînés, une seule PPA sera admise à la fois pour un maximum de deux personnes par jour.

Les milieux de vie doivent demander aux résidentes et aux résidents d’identifier un maximum de quatre PPA, afin de restreindre le nombre de personnes différentes pouvant y avoir accès.

Rappelons que dans tous les milieux, toute personne proche aidante doit obligatoirement présenter son passeport vaccinal pour visiter un proche.

140 millions de tests rapides au Canada

Justin Trudeau, premier ministre du Canada, Chrystia Freeland, vice-première ministre et ministre des Finances et Jean-Yves Duclos, ministre de la Santé, font une mise à jour sur la situation de la COVID-19 au Canada.

Monsieur Duclos rappelle que le Canada avait livré 85 millions de tests rapides aux provinces et aux territoires avant le mois de décembre 2021. En décembre dernier, 35 millions de tests rapides ont été distribués et 140 millions de tests rapides de plus seront envoyés en janvier 2022.

Les livraisons seront effectuées en fonction de la proportion de la population dans chaque province et territoire.

La part du Québec est de 31,5 millions de tests.

Vaccination des 5 à 11 ans

À ce jour, plus de 40 % des enfants de 5 à 11 ans ont reçu leur première dose de vaccin contre la COVID-19 au pays. Le Canada aura assez de doses de vaccin au mois de janvier pour vacciner l’ensemble de ce groupe d’âge avec deux doses.

Le gouvernement fédéral souligne que 200 membres des Forces armées canadiennes sont arrivés au Québec dans les derniers jours pour épauler l’équipe responsable de la vaccination sur le plan logistique.