| Actualités

25 septembre 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadiens et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

La CMM passe au palier d’alerte orange

Les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) passent en mode alerte orange, tout comme la Municipalité régionale de comté de La Rivière-du-Nord, dont fait partie Saint-Jérôme, alors que les éclosions et le nombre de personnes infectées à la COVID-19 continuent d’augmenter.

« La situation demeure inquiétante et le changement de palier d’alerte démontre le sérieux de la situation », annonce le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Déjà, certains hôpitaux de la région de Montréal commencent à fermer des lits, faute de personnel. « Il ne faudrait pas se rendre au point où il faudra annuler des opérations (chirurgicales) », prévient le directeur national de la Santé publique, le docteur Horacio Arruda.

Effort spécial pour 28 jours

Le ministre Dubé réitère sa demande d’hier à l’ensemble de la population afin qu’elle limite les contacts sociaux pour les 28 prochains jours pour contrer la reprise de la contagion qui se vit partout au Québec, contrairement à la première vague qui était concentrée dans la région montréalaise.

Pour limiter les contacts sociaux, il est recommandé d’annuler les soupers entre amis, les BBQ, les partys et tous les rassemblements. « On réduit nos contacts au minimum », demande le ministre.

Santé publique

Pour contrer les craintes et obtenir une meilleure collaboration des gens appelés par les professionnels de la santé lors des opérations de traçage de la chaîne de transmission de la COVID-19 lorsqu’un cas est détecté, les appels en provenance du réseau public seront maintenant identifiés clairement par la Santé publique sur les afficheurs téléphoniques.

Le ministre Dubé rappelle à la population l’importance de collaborer aux enquêtes de traçabilité afin de contrer la propagation. Hier, 36 000 tests ont été réalisés, ce qui augmente le nombre de cas détectés et démontre le succès des appels.

5 000 personnes en renfort

L’appel lancé par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, auprès de personnes ayant certaines qualifications en santé ou en enquête et sondage afin d’aider pour les tests et les enquêtes de suivi a été bien entendu par les Québécoises et les Québécois.

« Quelque 5 000 personnes ont jusqu’à maintenant répondu à l’appel. C’est une bonne nouvelle. Je tiens à les remercier », dit M. Dubé.

Les gens peuvent offrir leurs services en s’inscrivant sur la plateforme web Jecontribue.ca (https://jecontribuecovid19.gouv.qc.ca/Inscription.aspx) du gouvernement du Québec.

Bars et restaurants

Alors que le palier d’alerte orange est fixé pour plusieurs régions, dont celle de Montréal, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le directeur national de la Santé publique, le docteur Horacio Arruda, précisent qu’il n’est pas dans leur intention de fermer les bars et les restaurants, même s’ils invitent les gens à limiter leurs contacts sociaux.

Ils ajoutent que, dans ces lieux, les règles sont mieux suivies puisqu’elles sont réglementées. Si ces établissements étaient fermés, les gens se réuniraient de toute manière dans des endroits où ils n’auraient pas à respecter les règles sanitaires pour limiter la propagation de la COVID-19.

En plus, la contagion se propage lors de rencontres familiales et amicales en ce moment.

En permettant aux bars et aux restaurants de rester ouverts, « on veut garder un minimum de normalité », mentionne M. Dubé.

Le Canada achète 20 autres millions de doses de vaccin

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, annonce que le Canada a signé un accord avec la compagnie AstraZeneca pour réserver jusqu’à 20 millions de doses de son vaccin potentiel contre la COVID-19.

Cette entente s’ajoute à celles déjà convenues avec les firmes Sanofi et GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson, Novavax, Pfizer et Moderna pour garantir un éventuel approvisionnement parmi les vaccins en développement contre la COVID-19.

Actuellement, aucun vaccin na été approuvé pour prévenir la COVID-19 au Canada, mais des essais cliniques ou de développement sont en cours. Santé Canada examinera les preuves defficacité, de sécurité et de qualité de fabrication de chaque vaccin complété avant qu’on les mette à la disposition des Canadiennes et Canadiens.

L’aide à la population avant tout

Alors que se profile la deuxième vague de la pandémie de la COVID-19 au Canada, le premier ministre Trudeau explique que la priorité du gouvernement est d’assurer la santé et la sécurité de toute la population.

« On doit aussi investir pour protéger les entreprises et appuyer les travailleurs », dit-il, en précisant qu’il s’agit de dépenses ponctuelles pendant cette pandémie et que l’état des finances publiques le permet.

Aide aux municipalités

Les gouvernements canadien et québécois viennent en aide aux municipalités pour les dépenses supplémentaires et les pertes de revenus occasionnées par la pandémie de la COVID-19 et s’engagent à combler les enjeux financiers de la deuxième vague de contagion en développement.

Le ministre des Finances, Éric Girard, le ministre des Transports, François Bonnardel, et la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, annoncent une aide de 2,3 G$ aux municipalités du Québec, dont une somme de 1,2 G$ dédiée spécifiquement aux sociétés de transport collectif.

Les montants attribués aux villes seront précisés sous peu et seront établis en fonction de la population. Ils seront aussi pondérés à la hausse pour les villes qui ont été les plus affectées.