| Actualités

La mémoire de l’eau – La nouvelle murale historique dans le village de Pointe-Claire

Le maire de la Ville de Pointe-Claire, John Belvedere, et les membres du conseil municipal invitent les citoyennes et les citoyens à admirer la toute nouvelle murale permanente de la Ville, La mémoire de l’eau, réalisée par les artistes du Collectif ArtduCommun.

« C’est avec une grande fierté que nous accueillons cette nouvelle murale au cœur de la ville de Pointe-Claire, une œuvre qui, tout en embellissant un bâtiment utilitaire, fait ressortir l’importance de l’eau dans notre histoire », souligne le maire, John Belvedere.

Comme le contexte actuel impose le report de son inauguration officielle, les passantes et passants sont invité(e)s à apprécier cette nouvelle œuvre au cœur du village de Pointe-Claire en s’y prenant en photo et en faisant circuler ces images dans les médias sociaux. « Soyons fières et fiers de notre nouvelle murale et faisons-là rayonner », ajoute le maire.

La mémoire de l’eau met en valeur différentes représentations de l’histoire de Pointe-Claire par l’intégration d’archives inspirées de la thématique de l’eau, faisant écho à la fonction du bâtiment et à son environnement immédiat. Agissant comme liant de la mémoire collective, le lac Saint-Louis, qui est au cœur de l’histoire locale, est aussi présent sur chaque façade du bâtiment à travers des scènes nautiques, de villégiature et d’agriculture. Le lac a favorisé une agriculture riche, le transport des marchandises, l’établissement de la colonie, la villégiature, la présence du club de voile et l’expansion des compétitions sur le lac (canot, nage, régates).

Le projet a été réalisé par le collectif ArtduCommun, composé de Jasmin Guérard-Alie et Simon Bachand. La démarche des artistes s’est basée sur la recherche d’archives à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) pour illustrer différents aspects de l’histoire de Pointe-Claire et ainsi perpétuer les mémoires.

De nombreux éléments environnants sont facilement reconnaissables sur chacune des façades de la murale. Ainsi, les voiles font écho au club de yacht et au lac; le chemin et les arbres rappellent la piste cyclable au bord de l’eau; le couvent et les moulins sont les témoins de l’architecture et de l’histoire du village; l’illustration du blériot est un clin d’œil au premier congrès international de l’air au Canada en 1910 ponctué par le vol aller-retour de Pointe-Claire vers le centre-ville de Montréal d’une part, et à l’actuel corridor aérien d’autre part. Les grandes formes abstraites que l’on retrouve sur toutes les faces du bâtiment rappellent les palmes du moulin et induisent un mouvement dynamique qui incite à faire le tour de l’œuvre.

Avec un premier coup de pinceau donné le mercredi 26 août, quelque 26 jours auront été nécessaires aux artistes, pour la réalisation de la murale, en tenant compte des aléas de la météo.

La Ville de Pointe-Claire remercie chaleureusement les artistes pour cette création, de même que la Ville de Montréal, propriétaire du bâtiment abritant la station de pompage, pour sa collaboration.

« Cette cinquième murale vient enrichir la collection d’œuvres d’art public à Pointe-Claire et nous en sommes très heureux », conclut le maire.

 

Retrouvez en images les étapes de réalisation de la murale.

 

 

Renseignements : 514 630-1200, communications@pointe-claire.ca