| Actualités

12 février 2021 – Mise à jour du gouvernement fédéral face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions du gouvernement canadien en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Quarantaine obligée lors du retour au pays à compter du 22 février

Les nouvelles mesures de quarantaine obligatoire à l’arrivée au pays entreront en vigueur à compter du 22 février, annonce le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Alors que les vols internationaux seront possibles à partir de quatre aéroports seulement, soit Vancouver, Calgary, Toronto et Montréal, les voyageuses et voyageurs de retour au Canada devront se soumettre à un test de dépistage de la COVID-19 à leur arrivée à l’aéroport. Ces personnes seront ensuite dirigées pour trois jours au moins dans un hôtel choisi pour les héberger, en attente du résultat. Elles y seront nourries et auront droit à un réseau Wi-Fi.

Dans le cas d’un résultat négatif, elles devront soumettre un plan de quarantaine pour rentrer à la maison, alors qu’avec un résultat positif, elles seront dirigées vers un centre de santé approprié.

Chaque personne devra assumer des coûts de 2 000 $ pour ce nouveau processus d’arrivée au pays.

Ces mesures, précise-t-il, figurent parmi les plus sévères au monde afin de garantir la santé et la sécurité des Canadiennes et des Canadiens. Elles sont d’autant plus importantes, compte tenu de la haute transmissibilité des nouveaux variants de la COVID-19.

Ces mesures, rappelle M. Trudeau, sont mises en place parce que les gens ne devraient pas voyager, sinon par nécessité, durant la pandémie mondiale.

84 millions de doses de vaccins

D’autre part, le premier ministre confirme que le Canada recevra 84 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 d’ici la fin septembre, garantissant ainsi à tous ceux et celles qui le voudront d’être vaccinés.

La pharmaceutique Pfizer livrera 4 millions de doses de son vaccin d’ici la fin mars et 10,8 millions pour la période d’avril à juin. La compagnie Moderna en livrera de son côté 4 millions d’ici l’été.

Ces deux multinationales fourniront à elles seules les 84 millions de doses de vaccins, soit un volume suffisant pour vacciner l’ensemble de la population canadienne.

Le premier ministre précise qu’à cela s’ajoutent les commandes déjà placées auprès d’autres fabricants, comme Johnson & Johnson ou encore AstraZeneca, sous réserve de leur approbation par l’Agence de la santé publique du Canada.