| Actualités

13 mai 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Dans le contexte exceptionnel de l’état d’urgence sanitaire actuel, voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadien et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Reprise des sports individuels

Le premier ministre du Québec, François Legault, annonce une « bonne nouvelle qui va faire du bien à tout le monde » soit la reprise des sports individuels pour lesquels il n’y a pas de contact, comme le golf et le tennis, dès le 20 mai, partout au Québec.

En plus du tennis en simple et du golf, l’athlétisme, la randonnée en forêt, les sports nautiques individuels comme le canot, le kayak, l’aviron et la plongée sous-marine, le triathlon, l’escalade et la pêche seront notamment autorisés.

Les compétitions organisées demeurent toutefois interdites.

« Je pense que ça va faire du bien à tout le monde, moi le premier. », confie-t-il.

Avancée médicale cruciale

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, annonce une « avancée cruciale » dans la lutte contre le coronavirus COVID-19, avec l’autorisation par Santé Canada des premiers tests sérologiques pour identifier les anticorps à cette nouvelle maladie.

Le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 dispose maintenant d’un test sécuritaire et approuvé pour détecter la présence d’anticorps spécifiques à la COVID-19 dans le sang.

« Il s’agit d’une étape importante pour mieux comprendre les mécanismes d’immunisation contre le virus et la façon dont il se propage. Ça va nous aider à assurer la santé et la sécurité des Canadiennes et des Canadiens », explique le chef du gouvernement.

Prestation d’urgence pour la population étudiante

Le premier ministre Trudeau invite les étudiantes et les étudiants des collèges et universités à s’inscrire dès vendredi sur le portail de l’Agence de revenu du Canada pour obtenir la Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE) afin de recevoir 1 250 $ par mois pendant un maximum de quatre mois.

Le programme vise à permettre aux étudiantes et étudiants qui ne parviennent pas à trouver un emploi ou ne peuvent qu’obtenir des heures de travail réduites de combler leur manque à gagner.

Les paiements, rétroactifs au 1er mai, seront effectués jusqu’au mois d’août.

M. Trudeau rappelle que cette aide permettra aux étudiantes et étudiants de compenser le fait qu’il n’y a pas autant de travail d’été disponible pour leur permettre d’assurer leurs frais de subsistance et d’études à la reprise automnale.

Augmenter la cadence de dépistage

Le premier ministre du Québec, François Legault, est insatisfait du volume de dépistage réalisé auprès de la population à l’heure actuelle et dont le nombre doit permettre de respecter les conditions de déconfinement fixées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Je ne veux pas me sauver : on faisait 6 000 tests par jour. On devait augmenter à 14 000. On en fait 9 000. Je n’accepte pas ça. Je ne suis pas content. Il faut être mieux organisés et mieux informer la population », commande M. Legault, qui dit suivre ce dossier « personnellement ».

Retour du personnel de la santé

Pour une troisième journée consécutive, on enregistre un retour progressif au travail du personnel du réseau de la santé, se réjouit M. Legault

« Quelque 250 membres du personnel du réseau de la santé ont repris le travail hier; c’est une bonne nouvelle », qualifie-t-il, après des semaines à constater le manque important d’effectifs à cause de la propagation de la COVID-19 dans les milieux hospitaliers et de soins de longue durée.

Fabriquez vos masques

Après avoir recommandé hier le port du masque à l’extérieur du domicile, le premier ministre Legault invite les Québécoises et les Québécois à « fabriquer leurs propres masques ».

Le premier ministre explique que la situation qui l’inquiète pour les prochaines semaines concerne surtout les transports collectifs, notamment le métro de Montréal, où plus de 500 000 personnes transitent tous les jours « en temps normal ».

« Au fur et à mesure qu’il y aura plus de monde dans le métro et les autobus à Montréal dans les prochaines semaines, le port du masque deviendra de plus en plus important », prévient M. Legault.

Pour suffire à la demande, il faudra assurer un approvisionnement de dizaines de millions de masques. Le gouvernement s’y affaire, en collaboration avec des manufacturiers québécois, autant pour les masques jetables que réutilisables.

« J’ai confiance. On va être capables de fabriquer des masques au Québec », affirme M. Legault.

Nouvelles normes sociales

Le premier ministre du Québec fait confiance aux Québécoises et Québécois pour respecter les consignes de la Santé publique afin de retrouver une vie un peu plus normale.

« C’est assez évident que pour les prochains mois et même peut-être les prochaines années, il n’y aura pas de vaccin. On va être obligés d’apprendre à vivre avec le virus si on veut revenir le plus rapidement possible à une vie un peu plus normale. C’est important de suivre les consignes et on ajoute le masque », souligne M. Legault.

Le directeur national de la Santé publique, le docteur Horacio Arruda, croit que le port du masque « va devenir une norme sociale » de la même manière que la distanciation physique et le lavage des mains.

Dette anticipée inégalée : 1 billion de dollars

Pour la première fois dans l’histoire canadienne, la dette fédérale pourrait frôler le billion de dollars, soit une augmentation de près de 200 G$ à cause de l’impact de la pandémie sur l’économie et des mesures pour y faire face, alors qu’il n’y a aucun dépôt de budget prévu.

« Nous savons que nous sommes dans une situation sans précédent où la donne est en train de changer très rapidement. Un budget est une prévision de ce qui va se passer dans les 12 prochains mois, alors qu’il est très difficile en ce moment de savoir ce qui va se passer dans les prochaines semaines », conclut M. Trudeau.