| Actualités

14 août 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadien et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Fermeture prolongée de la frontière canado-américaine

Les gouvernements américain et canadien confirment une nouvelle prolongation d’un mois supplémentaire de la fermeture de la frontière entre les États-Unis et le Canada.

Les voyages essentiels demeurent permis, alors que tous les voyages non essentiels, comme pour le tourisme et le magasinage, demeurent interdits jusqu’au 21 septembre. Le transport des marchandises et les travailleurs et travailleuses de la santé sont exemptés de cette restriction.

La fermeture partielle est renouvelée mensuellement depuis la mi-mars. Auparavant, la frontière avait été fermée jusqu’au 20 août.

 

Distribution des surplus alimentaires 

Le gouvernement fédéral annonce un accord de 50 M$ avec huit organisations, dont Banques alimentaires Canada et La Tablée des Chefs, afin que les excédents de production alimentaire générés par la pandémie soient acheminés vers des organisations de préparation et de distribution de repas destinés aux familles et personnes seules dans le besoin.

À titre d’exemple, plus d’un million de douzaines d’œufs seront envoyées, à prix coûtant, à divers organismes à travers le pays. La Tablée des Chefs obtient plus de 350 000 kilos de produits excédentaires qui seront transformés en repas par Les Cuisines solidaires au Québec. Environ 12 millions de kilos d’aliments trouveront ainsi preneurs plutôt qu’être détruits.

 

Défi de la rentrée scolaire

Le premier ministre du Québec, François Legault, explique que le défi de l’automne, en plus de l’éventualité d’une deuxième vague de la pandémie, sera la rentrée scolaire avec les risques d’éclosions qu’elle comporte.

Il explique que si surgissent des éclosions dans les écoles, le défi consistera à dépister rapidement les personnes infectées et à retracer les gens qui ont été en contact avec elles. M. Legault rassure que la capacité de tester est maintenant supérieure à 20 000 personnes par jour. Le Québec dispose de suffisamment de réactifs et d’écouvillons pour les réaliser.

 

Formation impayée

Le chef du gouvernement québécois se dit par ailleurs choqué d’apprendre que des personnes qui suivent la formation de trois mois de préposé(e)s aux bénéficiaires n’aient toujours pas reçu de rémunération pour leur formation depuis le 15 juin.

« C’est totalement inacceptable. Il y a des gens parmi eux qui ont quitté leur emploi pour faire une nouvelle carrière », s’exclame M. Legault.

Il a demandé à son entourage de veiller à ce que la situation soit corrigée rapidement.

 

Éducation populaire pour le port du masque

Legault juge inacceptable que des commerçants mal informés refusent à des enfants qui ne portent pas le masque l’accès à leurs commerces. C’est ce qui est arrivé hier à une maman accompagnée de son fils de deux ans.

Le premier ministre rappelle que les spécialistes interdisent aux enfants de deux ans et moins de porter un masque, car cela pourrait être dangereux pour eux. Quant aux enfants de 2 à 12 ans (10 ans à partir de la semaine prochaine), ils ne sont pas tenus d’en porter un, même si cela est recommandé.

Le chef du gouvernement québécois compte sur l’éducation populaire pour que ces situations se règlent. « On met beaucoup d’argent pour la publicité. Il y a un problème de compréhension chez certains commerçants. »

 

Transport aérien et tests

En tournée dans le Nord-du-Québec, le premier ministre François Legault mentionne deux défis importants à relever pour cette population dans l’éventualité d’une deuxième vague de la pandémie, soit le transport aérien des personnes infectées vers les hôpitaux du sud de la province et la capacité de tester.

L’enjeu du transport aérien tient au fait qu’Air Canada a cessé presque toutes ses liaisons aériennes avec les régions éloignées. M. Legault rappelle que le gouvernement considère le transport aérien en région comme un service essentiel. Il négocie actuellement des ententes avec des transporteurs régionaux qui obtiendraient des subventions en échange d’une garantie de fréquence et de prix acceptables pour les voyageurs et voyageuses.

 

Statut d’immigrant aux anges gardiens

Le gouvernement canadien vient d’assouplir les règles pour les immigrantes et immigrants qui ont agi comme anges gardiens dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) durant la pandémie.

« C’est ce que j’avais demandé au gouvernement fédéral il y a quelques mois », rappelle M. Legault. Parmi les conditions exigées, les immigrant(e)s pourront obtenir leur statut officiel à la condition d’avoir travaillé au moins 120 heures dans un CHSLD.