| Actualités

19 juin 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadien et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Mise à jour économique du Québec

Le ministre québécois des Finances, Éric Girard, présente une mise à jour économique avec un déficit de 14,9 G$ cette année plutôt qu’un surplus. Le déficit comporte une provision de 4 G$ en vue d’une possible deuxième vague de coronavirus ou pour des mesures de développement économique.

Les équipements de protection individuelle pour le milieu hospitalier ont coûté près de 2,4 G$ alors que les frais pour les tests de dépistage de la COVID-19 sont estimés à 200 M$ d’ici la fin de l’année.

Alors que la dette québécoise devait être équivalente à 45 % du PIB, elle s’établira plutôt à 50,4 % à la fin de l’année. En tenant compte des investissements prévus en infrastructures, la dette devrait augmenter de 22,9 G$ pour un total de 222 G$.

« Un retour à l’équilibre budgétaire est prévu dans cinq ans », dit M. Girard.

Le premier ministre du Québec, François Legault, se fait rassurant pour la suite. « Pas question de réduire les dépenses (du gouvernement) ni d’augmenter les impôts (des entreprises et des particuliers) », dit-il.

Visites et sorties autorisées pour les aîné(e)s des résidences

La Santé publique autorise la reprise des sorties et des visites dans les résidences pour personnes âgées, que ce soit dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences pour personnes âgées (RPA) et les résidences en ressources intermédiaires (RI) où il n’y a aucune personne infectée par la COVID-19.

Les sorties sans supervision et les séjours à l’extérieur pendant plus de 24 heures sont permis. Les visites sont aussi autorisées dans les unités locatives, sauf pour les aires communes.

Les rencontres extérieures (maximum de 10 personnes) suivant les consignes de distanciation sociale sont acceptées dans toutes les résidences pour personnes âgées.

Pour l’accueil du personnel soignant supplémentaire et les bénévoles, les permissions débuteront le 26 juin.

Feu vert pour la reprise du hockey professionnel

La vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, annonce que le protocole de reprise des activités de la Ligue nationale de hockey (LNH) a été approuvé pour le 10 juillet.

Trois villes canadiennes sont en lice pour la présentation des matchs, soit Toronto, Edmonton et Vancouver.

Les directives sanitaires en vigueur dans la ville canadienne où les matchs seront présentés devront être respectées.

Des préposé(e)s à temps plein dans les CHSLD

Le premier ministre du Québec, François Legault, assure que tous les préposé(e)s aux bénéficiaires dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) toucheront 49 000 $ par année pour un poste à temps plein.

Il assure qu’il y aura du travail pour tout le monde, même si le personnel actuel, dont la moitié travaille à temps partiel, accepte de travailler à temps plein. M. Legault espère qu’au final, il n’y aura que du personnel à temps plein qui travaillera dans un seul centre.

« S’il y a une leçon qu’on a tirée de la crise, c’est qu’on a besoin de gens à temps plein », dit-il.

Aide fédérale directe aux municipalités

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, insiste pour que le gouvernement fédéral puisse verser directement aux villes une partie des 14 G$ dédiés aux provinces pour les aider à faire face aux dépenses supplémentaires associées à la pandémie de la COVID-19.

« On reconnaît que les villes sont de juridiction provinciale », convient M. Trudeau, « mais même à ça, on voudrait les aider. […] Ce n’est pas déraisonnable, même si elles ne sont pas directement sous notre contrôle. »

Les sommes attribuées aux villes doivent les aider à assumer les dépenses liées aux achats de masques et d’équipement de protection pour leur personnel, leurs citoyennes et citoyens et les usagères et usagers du transport en commun. Il en va de même pour les frais additionnels engagés en prévision de la tenue des camps de jour, des services de garde, etc.

Moins de confinement advenant une deuxième vague

Le premier ministre Legault rappelle qu’advenant une deuxième vague de contagion de la COVID-19, le directeur de la Santé publique, le docteur Horacio Arruda, a mentionné récemment qu’il ne croyait pas que nous aurions « à fermer l’économie autant que la dernière fois ».

M. Legault soutient que l’expertise acquise cet hiver et ce printemps a permis de développer une meilleure compréhension des risques et des impacts de la propagation de la COVID-19.

Il y aura notamment moins d’impacts sur l’économie, précise-t-il, « à cause de la distanciation physique, des masques, des connaissances que nous avons développées et des habitudes que nous avons prises ».