| Actualités

1er décembre 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadien et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Les deux rencontres pour Noël à risque

Le premier ministre du Québec, François Legault, prévient les Québécoises et les Québécois que la recrudescence actuelle de la contagion, ce qui serait le haut de la deuxième vague, met à risque la tenue des deux rencontres prévues pour célébrer les Fêtes, du 24 au 27 décembre.

« On ne va pas dans la bonne direction. Si ça continue comme ça, cela ne sera pas possible d’avoir les deux rassemblements à Noël », observe M. Legault.

La décision sera prise principalement en fonction de l’état du personnel de la santé, déjà épuisé après neuf mois de pandémie. Plus de 6 500 membres du personnel de la santé sont actuellement absents du travail pour des raisons médicales ou préventives à cause de la COVID-19.

L’annulation ou la confirmation de la tenue des deux rencontres, avec un maximum de dix personnes, du 24 au 27 décembre, sera faite par le premier ministre Legault, le vendredi 11 décembre.

Hôpitaux au point de saturation

Pour illustrer la dégradation de la situation dans le réseau de la santé, M. Legault identifie quatre hôpitaux, soit ceux de Pierre-Le Gardeur (Terrebonne), Trois-Rivières, Pierre-Boucher (Longueuil) et Chicoutimi, qui sont sur le point d’atteindre leur saturation, ce qui les forcera à délester leurs services réguliers pour soigner les personnes infectées par la COVID-19.

La situation est d’autant plus inquiétante qu’il y a toujours une réduction du personnel dans le système hospitalier durant la période des Fêtes et que les hôpitaux sont normalement surchargés en janvier, nonobstant la pandémie.

Magasinage en vitesse

M. Legault avise les Québécoises et les Québécois de faire leur « magasinage le plus rapidement possible » autant pour que ce soit réglé avant le confinement volontaire de sept jours avant Noël, mais aussi pour éviter de faire des rencontres sociales avec des amis ou des voisins avec qui, pandémie oblige, il y a peu de contacts depuis des mois.

Comité d’experts pour la vaccination

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, annonce la mise en place d’un comité d’experts et de scientifiques de renom pour déterminer qui seront les personnes priorisées en vue de la plus importante campagne de vaccination de l’histoire du pays.

« Les Canadiennes et les Canadiens s’attendent à ce que ce soit équitable. Ce ne sont pas les politiciens qui vont décider », assure M. Trudeau.

Les experts détermineront aussi les différents impacts selon les vaccins retenus qui peuvent avoir des effets distincts selon l’âge de la personne.

Au Québec, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, précise que ce sont les membres du Comité sur l’immunisation qui recommanderont un ordre des priorités à la Direction de la santé publique.

Processus d’approbation accéléré

Le premier ministre Trudeau indique que Santé Canada a accéléré le processus d’autorisation des vaccins contre la COVID-19 afin qu’ils soient disponibles le plus rapidement possible pour leur administration à la population.

Les vaccins de quatre grandes pharmaceutiques, Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson, sont à l’étude pour autorisation.

Vaccination obligatoire

Le directeur national de la Santé publique, le docteur Horacio Arruda, précise que les personnes qui ont combattu avec succès la COVID-19 devront malgré tout être vaccinées, car elles ne sont pas considérées comme immunisées contre le virus.