| Actualités

1er décembre 2021 – Mise à jour du gouvernement provincial et fédéral face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions du gouvernement provincial et fédéral en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Pénurie de main-d’œuvre en santé : deux formations accélérées

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux et Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation, annoncent la création de deux programmes de formation accélérée pour contrer la pénurie de main-d’œuvre dans le réseau de la santé.

Formation accélérée pour les infirmières et infirmiers auxiliaires

La formation pour les infirmières et infirmiers auxiliaires, d’une durée de 1 800 heures, s’étalera sur une période de 14 mois plutôt que 22. Elle débutera en janvier 2022 et les 2 000 infirmières et infirmiers auxiliaires attendus entreront en poste en mars 2023.

Il s’agit d’un diplôme d’études professionnelles (DEP). Au cours de la formation, les étudiantes et étudiants toucheront des bourses de 20 000 $, pour un investissement total de 48 millions de dollars.

Cependant, elles et ils devront s’engager à travailler pendant deux ans pour conserver la bourse.

Formation accélérée pour les agentes et agents administratifs en soutien aux secteurs cliniques

La formation pour les agentes et agents administratifs en soutien aux secteurs cliniques, d’une durée de 240 heures, s’étalera sur deux mois. Il s’agit d’une attestation d’études professionnelles (AEC). Elle sera offerte temporairement à des cohortes régionales d’environ 22 personnes. Un projet pilote débutera à la mi-décembre en Gaspésie.

Au total, 3 500 bourses d’études de 4 000 $ chacune seront remises aux étudiantes et aux étudiants, pour un total de 14 millions de dollars.

Les agentes et agents administratifs feront leur entrée dans le réseau de la santé à l’été 2022.

Notons que les admissions pour les deux programmes se feront par l’entremise de la plateforme Admission FP.

« Ces nouveaux incitatifs de formation de main-d’œuvre en santé permettront d’aller chercher davantage de ressources humaines compétentes, dans un contexte où l’on a grandement besoin d’elles. », souligne Christian Dubé.

Test PCR pour les voyageuses et voyageurs arrivant au Canada par avion

Jean-Yves Duclos, ministre de la Santé au fédéral, annonce que les voyageuses et voyageurs qui arriveront au Canada par avion devront se faire tester à leur arrivée à l’aéroport, peu importe leur statut vaccinal.

Elles et ils devront s’isoler en attendant de recevoir le résultat de leur test de dépistage de la COVID-19. Ces mesures entreront en vigueur au cours des prochains jours. Pour le moment, la mesure ne s’applique pas aux vols en provenance des États-Unis.

Le ministre de la Santé annonce aussi que le Nigeria, le Malawi et l’Égypte s’ajoutent à la liste des sept pays visés par les mesures frontalières renforcées depuis le 26 novembre.

Une troisième dose pour toutes et tous

Monsieur Duclos demande au Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) de lui fournir le plus rapidement possible de nouvelles directives concernant l’administration d’une dose de rappel aux Canadiennes et Canadiens.

« Nous allons probablement assister à une transmission communautaire du nouveau variant à un moment donné. Nous n’avons pas d’évidence qui démontre cela pour le moment. Nous avons été en mesure de détecter les cas des voyageurs affectés grâce à nos mesures sanitaires et des règles à la frontière. », mentionne Jean-Yves Duclos.