|

20 avril 2021- Mise à jour des gouvernements canadien et québécois face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements fédéral et provincial en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Voyages : prolongement des mesures jusqu’au 21 mai

Le premier ministre Justin Trudeau rappelle que la 3e vague frappe très fort et qu’elle est « très difficile ».

« On va prolonger d’un mois, jusqu’au 21 mai, les mesures renforcées qui sont actuellement en place », souligne-t-il en conférence de presse, au lendemain du dépôt du budget fédéral.

« Nos mesures strictes […] sont extrêmement importantes, c’est pourquoi nous les maintenons en place », ajoute-t-il, remerciant au passage Air Canada et WestJet « pour leur décision de prolonger jusqu’à la fin mai leur suspension volontaire des vols vers les destinations soleil ».

Même si les voyages sont responsables « de moins de 2 % des cas directs » au pays, « ce n’est pas le moment de voyager », et « tous les voyageurs qui rentrent au pays par voie terrestre ou aérienne vont continuer d’être soumis à des mesures rigoureuses pour assurer la sécurité des autres », insiste le premier ministre.

Trois régions encore problématiques au Québec

En date du 20 avril, on dénombre 1 136 nouveaux cas et 17 décès alors que 694 personnes atteintes de la COVID-19 sont toujours hospitalisées au Québec.

La Capitale-Nationale est toujours sous haute surveillance. La situation se stabilise au niveau du nombre de cas, mais les hospitalisations et les décès augmentent.

Dans Chaudière-Appalaches, on observe toujours une hausse des hospitalisations, et c’est en Beauce que la situation est la plus critique. Un transfert de patient(e)s doit d’ailleurs s’effectuer vers Lévis puisque l’on se dirige vers l’atteinte de la capacité maximale dans les hôpitaux.

En Outaouais, la situation se stabilise, mais les cas positifs sont toujours très élevés. La capacité hospitalière étant limitée dans cette région, des patient(e)s doivent être transférés vers les Laurentides pour y être soignés.

 Un nouveau prolongement des mesures d’urgence

Dans les trois régions plus durement atteintes, soit la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches ainsi que l’Outaouais, les mesures d’urgence sont prolongées jusqu’au lundi 3 mai. Les écoles et les commerces non essentiels vont donc demeurer fermés pour au moins une autre semaine. Le premier ministre affirme comprendre la situation vécue par les parents actuellement et promet de voir à rouvrir les écoles dès qu’il sera possible de le faire.

Du côté de Montréal et de Laval, le nombre de cas et d’hospitalisations est très élevé, mais toujours stable. Les mesures fonctionnent bien pour le moment, mais une explosion de cas est toujours possible au cours des prochaines semaines, et la prudence demeure de mise. La situation est également stable dans les autres régions du Québec.

AstraZeneca pour les 45 ans et plus dès mercredi

Le Québec se place non loin derrière la Saskatchewan avec le deuxième plus grand nombre de personnes ayant obtenu leur première dose de vaccin au Canada. Pour poursuivre sur cette lancée, M. Legault confirme que dès demain (21 avril), le vaccin AstraZeneca sera offert à toutes les personnes de 45 ans et plus.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, apporte deux précisions.  D’abord, seules les personnes qui ont déjà 45 ans sont admissibles pour être vaccinées, et non celles qui franchiront ce seuil plus tard cette année.

Puis, M. Dubé précise qu’il ne reste que 200 000 doses du vaccin d’AstraZeneca dans les entrepôts du gouvernement pour un total de 800 000 adultes québécois admissibles, soit 600 000 personnes des deux nouveaux groupes d’âge (45 à 50 ans et 50 à 55 ans) et les 200 000 personnes âgées de 55 ans et plus qui ne se sont toujours pas prévalus de ce droit.

Selon le Dr Arruda, ce vaccin n’est pas dangereux pour les femmes malgré plusieurs cas de thromboses atypiques dans le monde. Cependant, le risque est plus grand pour les femmes qui prennent la pilule contraceptive et qui fument.