| Actualités

21 août 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadien et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Production canadienne de masques N95

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, annonce une subvention de 46 M$ à la compagnie 3M, en parts égales avec le gouvernement de l’Ontario, pour l’agrandissement de son usine ontarienne de Brockville qui permettra une production annuelle de 50 millions de masques N95 à compter de l’année prochaine.

« Cette annonce reflète notre décision de mettre en place une solution canadienne à la COVID-19 pour garantir une production nationale d’équipements de protection personnelle », dit M. Trudeau.

Elle garantira la production annuelle de 25 millions de masques pour le gouvernement canadien et autant pour le gouvernement de l’Ontario.

Le premier ministre canadien ajoute que cette entente permettra de garantir un approvisionnement de masque N95 si jamais une autre crise de santé publique survenait.

Premier décès d’un jeune de moins de 20 ans

Le premier ministre du Québec, François Legault, se dit troublé et inquiet par le premier décès d’une personne de moins de 20 ans au Québec.

« Ça vient confirmer que le virus est toujours là et qu’il est dangereux, même s’il s’attaque plus aux personnes âgées et à celles qui sont vulnérables », rappelle M. Legault.

Le premier ministre invite aussi les gens qui croient aux théories du complot voulant que la COVID-19 n’existe pas à prendre conscience, avec ce décès, des dangers posés par le virus et de l’importance de porter le masque.

Vers l’autonomie alimentaire

Le chef du gouvernement québécois annonce aussi avoir mandaté le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, pour développer des programmes permettant d’accélérer la diversification de la production alimentaire et les innovations en agriculture. Le Québec pourra ainsi tendre vers une plus grande autonomie alimentaire.

M. Legault mentionne que 50 % des aliments consommés au Québec sont fabriqués dans la province, que 25 % viennent du reste du Canada et que les 25 % résiduels proviennent de l’étranger.

Il rappelle à ce propos que le gouvernement s’est assuré qu’Hydro-Québec puisse conclure des ententes avantageuses avec les producteurs d’aliments en serre pour doubler leur production annuelle.

« Je veux que l’on puisse ajouter de nouvelles productions rapidement », insiste M. Legault.

Relancer l’économie, mais pas la pandémie

Le premier ministre Legault est à compléter sa tournée québécoise afin, dit-il, de déterminer comment « relancer l’économie sans relancer la pandémie ».

Le gouvernement avait déjà établi un plan en trois étapes, rappelle-t-il, pour restructurer le développement du Québec. Il y a d’abord eu le transfert du personnel du ministère du Développement économique vers Investissement Québec, la création d’entités régionales d’Investissement Québec et, bientôt, le déploiement des Centres locaux de développement (CLD).

« Nous souhaitons qu’il y ait un guichet unique. Que les CLD soient branchés directement sur Investissement Québec régional qui est en lien direct avec Investissement Québec national. On veut que les décisions soient prises plus vite », explique M. Legault, afin que les entreprises ayant des projets de développement ou besoin d’aide puissent obtenir les appuis nécessaires rapidement.