| Actualités

21 avril 2020 – Mise à jour des gouvernements face à la pandémie de la COVID-19

Dans le contexte exceptionnel de l’état d’urgence sanitaire actuel, voici un état de situation quant aux récentes décisions et actions des autorités publiques fédérales et provinciales en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, souligne que le respect des consignes des six dernières semaines porte fruit et qu’en continuant à suivre les avis des experts de la Santé publique, nous pourrons passer à travers la pandémie. Les données sont encourageantes, prend-il la peine de préciser.

Le premier ministre du Québec, François Legault, mentionne que si la situation continue de progresser comme c’est le cas actuellement, les scénarios de relance des activités pourront être annoncés bientôt, tout en rappelant que ce sera un processus graduel dicté par la protection de la santé avant tout.

CHSLD et résidences pour personnes âgées

Le premier ministre québécois annonce que sur 1 041 personnes décédées de la COVID-19, 850 d’entre elles vivaient en résidence pour personnes âgées. Sur les 2 600 résidences en cause, on ne dénombre aucun cas dans 2 300 d’entre elles. « La situation est difficile dans 80 résidences », précise-t-il.

Concernant les 2 000 postes à combler dans ces établissements, 1 000 médecins généralistes et spécialistes, infirmières et infirmiers, préposé(e)s, étudiantes et étudiants ont répondu à son appel hier.

« Je veux leur dire un énorme merci. C’est un effort collectif. Si tout va bien, d’ici demain soir, la situation sera sous contrôle au niveau du personnel. Nous arriverons à pourvoir les 1 000 autres postes aujourd’hui », dit-il.

M. Legault rappelle qu’il s’agit toujours d’une urgence nationale.

Situation dans les hôpitaux au Québec

Depuis un mois, 6 000 lits ont été libérés pour accueillir d’éventuels patients de la COVID-19 et 12 000 lits sont toujours disponibles dans les hôpitaux pour maintenir les activités urgentes et semi-urgentes.

« Il n’a jamais été question de reporter des activités qui mettent en danger la vie d’une personne », ajoute le premier ministre.

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, précise que les médecins spécialistes qui vont travailler dans les CHSLD sont actuellement inactifs dans les hôpitaux, car il ne s’y pratique aucune chirurgie non urgente.

« Il n’y a pas d’impact sur les 11 000 personnes dans nos hôpitaux qui sont traitées pour autre chose que la COVID-19 et nos médecins sont là pour que ces activités continuent dans le milieu hospitalier », ajoute-t-elle.

Médicaments

M. Legault mentionne que son gouvernement cherche toujours des solutions concernant la pénurie mondiale de sédatifs, car les médicaments de remplacement sont beaucoup moins efficaces.

Fonds d’urgence pour l’appui communautaire

Le premier ministre Trudeau annonce un fonds d’aide d’urgence de 350 M$ pour appuyer les organismes communautaires et à but non lucratif afin de former les bénévoles, augmenter les livraisons à domicile pour les personnes âgées et les transports pour les personnes handicapées.

Ces fonds seront répartis auprès des petits organismes indépendants et des organismes nationaux comme Centraide, Fondations communautaires du Canada et la Croix-Rouge.

Subvention salariale d’urgence

Le premier ministre canadien confirme la mise en ligne dès lundi (27 avril) du formulaire de demande de subvention salariale d’urgence pour les employeurs. Une calculatrice en ligne  a été ajoutée sur le site Web de l’Agence du revenu du Canada pour permettre aux entrepreneur(e)s d’évaluer ce qu’ils et elles pourraient recevoir. Cette subvention peut remettre jusqu’à 847 $ par semaine par employé(e).

« On espère pouvoir envoyer l’argent rapidement, ça va prendre quelques jours au minium », précise M. Trudeau.

Réouverture de l’économie, des écoles et garderies

Le premier ministre québécois dit que si la propagation reste stable comme c’est le cas actuellement, la réouverture graduelle des activités sera enclenchée dans les prochaines semaines et les mois à venir, par la relance de l’économie, des écoles et des services de garde.

« Du côté de la santé, ce n’est pas une bonne idée d’attendre au 1er septembre pour retourner un million d’enfants à l’école en même temps. Ce qui est regardé c’est une réouverture graduelle. Je veux que tout le monde soit en sécurité », ajoute-t-il.

Questionné sur un retour en classe pendant la saison estivale, M. Legault répond qu’il « ne pense pas qu’il y ait d’école cet été ».

L’Union des producteurs agricoles

Le premier ministre Legault dit être heureux du nombre de personnes qui a manifesté leur intérêt à l’Union des producteurs agricoles du Québec (UPA) pour travailler dans les fermes cet été.

« On veut un Québec plus autonome pour sa nourriture. Je veux remercier nos producteurs agricoles. C’est grâce à eux que nous avons des produits frais dans nos épiceries », précise-t-il.

Productrices et producteurs de viande

Le premier ministre canadien souligne que les productrices et producteurs canadiens priorisent les marchés canadiens et ont réduit leurs exportations en précisant qu’il ne s’attend pas à des pénuries, mais peut-être à des augmentations de prix.

« Il faut tout faire pour garder les travailleuses et travailleurs de ces industries alimentaires en sécurité », ajoute-t-il.

Assurance médicale

Questionné sur les Canadiennes et Canadiens qui n’ont plus d’assurance médicale après avoir perdu leur emploi, M. Trudeau affirme que son gouvernement « continue à travailler avec les experts pour s’assurer de tout faire pour aider les Canadiennes et Canadiens à traverser cette crise ».