| Actualités

23 septembre 2020 – Mise à jour du gouvernement provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions du gouvernement québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Pas de pouvoirs spéciaux aux forces de l’ordre

La vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a clarifié la position du gouvernement soit que, malgré le contexte de la pandémie, les corps policiers ne seront pas investis de nouveaux pouvoirs leur permettant d’entrer dans les maisons sans mandat pour constater un rassemblement de plus de 6 personnes.

Ce que le gouvernement souhaite, c’est de permettre aux policiers et policières d’émettre des constats d’infraction qui seront par la suite transmis aux personnes qui ne respectent pas les consignes de la santé publique.

Elle rappelle que les policiers et policières doivent être témoins des infractions pour sévir.

Solutions simples

La ministre Guilbault insiste sur l’obligation de se protéger collectivement et, ce faisant, de se faciliter la vie dans le contexte difficile de pandémie de la COVID-19. Les solutions sont simples, soit de respecter les consignes claires de distanciation physique, de porter un masque ou cache-visage et de se laver régulièrement les mains.

Mme Guilbault rappelle que même si ce sont les jeunes qui sont actuellement les plus importants vecteurs de transmission de la maladie et que, pour la plupart, ils sont moins affectés par la maladie, ils finiront tôt ou tard par transmettre la maladie à une personne plus vulnérable ou encore à un membre du personnel du réseau de la santé.

Le réseau de la santé est déjà fragilisé et manque de personnel. Si on ne se protège pas, nous risquons tous ultimement d’être des victimes de la séquence dramatique de la contagion communautaire.