| Actualités

25 mai 2021- Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements fédéral et provincial en lien avec la pandémie de la COVID-19.

État de la pandémie au Québec

Le premier ministre François Legault affirme que la situation épidémiologique s’améliore grandement au Québec. « Les chiffres sont bons. La tendance est bonne. On voit une diminution des cas, une diminution des hospitalisations. Le taux de tests positifs est rendu à 2,3 %. Juste pour vous donner un comparatif, explique-t-il, en Ontario, hier, il était à 6,2 %, donc plus que le double ».

Toutes les régions du Québec sont passées statistiquement sous le seuil des 10 cas par 10 000 habitantes et habitants, le seuil déterminé pour le niveau d’alerte rouge.

Déconfinement à compter du 28 mai

M. Legault rappelle que dès le vendredi 28 mai, partout au Québec, le couvre-feu sera levé, les terrasses des restaurants pourront rouvrir et huit personnes pourront se rassembler dans les cours privées.

La Capitale-Nationale, les Laurentides, Lanaudière, la Montérégie et l’Outaouais passeront en zone orange le lundi 31 mai.

Montréal et Laval basculeront en zone orange le lundi 7 juin. Cela implique la réouverture des salles à manger des restaurants et des salles d’entraînement (gyms).

« Je veux vous dire que, même dans les cinq régions ou sous-régions où on reste en rouge, la situation s’améliore, on est optimistes! Et l’objectif, c’est que le lundi suivant, donc le 7 juin, tout le Québec soit en orange. », mentionne François Legault.

Deuxième dose devancée au Québec

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, annonce que Québec accélère l’administration de la deuxième dose du vaccin contre la COVID-19. Il présentera, le jeudi 27 mai, les détails de cette stratégie.

Pour devancer sa deuxième dose, il faudra se rendre sur le service en ligne Clic Santé et annuler son rendez-vous actuel. Le gouvernement du Québec souhaite administrer les deuxièmes doses avant le 31 août. À ce jour, plus de la moitié de la population québécoise a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19.

D’ici une semaine, la vaccination sans rendez-vous sera offerte dans toutes les régions du Québec, ce qui pourrait favoriser la vaccination chez les plus jeunes.

« Pour les jeunes, c’est bien parti, donc il y a eu un bon départ, mais le travail n’est pas fini. Je demande aux jeunes, si c’est possible aujourd’hui, de vous inscrire, d’aller vous faire vacciner. Je pense que le Québec a besoin de votre solidarité pour qu’on puisse continuer de gagner », souligne François Legault.

État de la pandémie au Canada

Le Canada observe une diminution importante et constante dans les tendances de la maladie.

Au cours de la dernière semaine, 5 000 cas ont été signalés quotidiennement. Cela représente une diminution de 40 % par rapport au point culminant atteint à la mi-avril. Le nombre de cas graves et critiques de la maladie diminue également.

Aussi, 3 400 personnes atteintes de la COVID-19 ont été traitées dans nos hôpitaux chaque jour, dont plus de 1 300 dans les unités de soins intensifs.

Vaccination au Canada

« Cette année, la longue fin de semaine a été spéciale, puisqu’elle a marqué un point tournant dans notre lutte contre la COVID-19 : on vient de franchir le cap de plus de la moitié des Canadiens qui ont reçu au moins une dose de vaccin. », souligne le premier ministre Justin Trudeau.

À ce jour, 21,4 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19.

Un peu plus de 4 % des Canadiennes et des Canadiens ont reçu les deux doses nécessaires.

Le Canada occupe la troisième place parmi les pays du G20 en ce qui a trait à la vaccination.  D’ici la fin du mois de juin, le gouvernement Fédéral attend la livraison de plus de 14 millions de doses de vaccins.

« Le Canada sera tout à fait en mesure d’offrir au moins une dose de vaccin à tous les Canadiens d’ici la fin juin et que tous soient pleinement vaccinés d’ici le mois de septembre. », explique Anita Anand, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement.