| Actualités

27 mars 2020 – Nouvelles mesures des gouvernements face à la pandémie de la COVID-19

Dans le contexte exceptionnel de l’état d’urgence sanitaire actuel, voici un état de situation quant aux récentes décisions des autorités publiques fédérales et provinciales en lien avec la pandémie de coronavirus.

À la demande du directeur national de la santé publique, le docteur Horacio Arruda, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a annoncé à 16 heures l’état d’urgence sanitaire sur le territoire de l’agglomération de Montréal.

La mesure est rendue nécessaire à cause de la contagion communautaire sur l’île et la protection des personnes itinérantes. Les policiers seront aussi appelés à intervenir de manière plus systématique pour faire respecter les règles de confinement et de distanciation sociale.

La directrice régionale de santé publique de Montréal, la docteure Mylène Drouin, a précisé qu’il faut maintenant être plus rigoureux dans le respect des mesures de prévention, même si la grande majorité de la population les respecte.

La mairesse Plante a conclu que l’état d’urgence est déclaré pour que la crise sanitaire ne devienne pas une crise humanitaire.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé un important changement dans l’aide financière aux petites et moyennes entreprises (PME), alors que la subvention au salaire passe de 10 à 75 %. Cette mesure est rétroactive au 15 mars dernier. Le programme d’Aide d’urgence aux entreprises permet aussi aux PME, selon certaines conditions, d’obtenir un prêt bancaire de 40 000 $ pour un an, sans intérêt, garanti par le gouvernement fédéral. Selon certaines conditions, 10 000 $ de ces prêts n’auront pas à être remboursés.

Les versements des entreprises pour la TPS et la TVQ sont de plus reportés au 30 juin, ce qui laisse 30 milliards de dollars à la disposition des entreprises.

Aux travailleuses et travailleurs québécois qui gagnent moins de 2000 $ par mois, le premier ministre Legault a promis qu’elles et ils seraient compensés pour obtenir l’équivalent de 2000 $ par mois, soit le montant de la compensation annoncée par Ottawa pour celles et ceux qui ont perdu leur travail. « Continuez à travailler, mais je conviens que ça ne paraît pas juste. Faites-moi confiance, on va vous compenser. Nous ferons une annonce bientôt », a souligné le premier ministre François Legault.

Ce dernier a par ailleurs mentionné que le nombre plus élevé de gens infectés au Québec que dans les autres provinces s’explique par le fait que le congé scolaire a eu lieu plus tôt, soit au début mars, et par le nombre de personnes du Québec qui sont allées en voyage à ce moment.

Des discussions sont en cours avec les autorités de l’île de Montréal pour y appliquer un plan d’urgence, puisque la contagion y est, avec l’Estrie, plus importante que dans les autres régions du Québec.

Les deux premiers ministres ont rappelé, hier, qu’il s’agit d’une crise historique et sans précédent, autant à l’échelle mondiale que pour nous. M. Legault a de nouveau souligné aujourd’hui « qu’on est en train de livrer la plus grande bataille de notre vie collective », qu’il faut respecter les consignes et sortir le moins possible de chez soi. « Si on suit ces consignes, on va la gagner cette bataille-là ».

Marcher

Il est important de faire des marches, mais restez à deux mètres les uns des autres. Si vous présentez des symptômes, n’allez pas faire de marches. Si vous rentrez de voyage, vous êtes susceptible d’être porteuse ou porteur du virus. Le mieux est de rester à la maison, mais si vous sortez, soyez très vigilants et respectez les distances entre vous.

Bénévolat – mise au point

La consigne qui prévaut est de rester à la maison, sauf pour aller chercher des services essentiels ou aller en donner. Le premier ministre Legault précise qu’il ne s’agit pas de bénévolat social pour se retrouver ensemble, mais bien du bénévolat pour donner des services essentiels.

En lien avec le portail jebenevole.ca, plus de 12 000 personnes se sont inscrites et 9 000 jumelages ont déjà été réalisés.

Circulation entre les régions

Montréal et l’Estrie étant les deux régions les plus touchées, il y est d’autant plus important de rester à la maison. Les gens des autres régions doivent éviter de se rendre à Montréal ou dans l’Estrie et vice versa. Il n’est pas question pour l’instant de fermer des régions ou des quartiers, mais la situation pourra être envisagée au besoin.

 Personnes vulnérables

Le premier ministre sollicite la vigilance de la population à l’égard des enfants et des femmes victimes de violence et invite les citoyennes et les citoyens à communiquer avec la police s’ils savent une personne victime de violence.

Camionneurs

François Legault a remercié les camionneuses et les camionneurs qui transportent de la nourriture et des biens essentiels.