| Actualités

4 juin 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadien et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Reprise progressive et restreinte des sports d’équipe extérieurs

Le premier ministre du Québec, François Legault, et la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, annoncent une reprise progressive, restreinte et adaptée de tous les sports collectifs extérieurs à compter du 8 juin.

La reprise se fera sous forme d’entraînements extérieurs et de concours d’habiletés, dans le respect des consignes de la Santé publique, autant pour la distanciation physique que le lavage des mains.

« Il faut être conscients que le sport ne se jouera pas de la même façon cet été », prévient la ministre Charest. Une trentaine de fédérations sportives sont déjà à l’œuvre pour formuler des protocoles afin d’y arriver.

La ministre dit qu’elle a bon espoir que les joueuses et joueurs puissent se livrer à de vraies parties, selon de nouvelles règles de jeu, d’ici la fin du mois de juin.

Sports individuels et piscines privées

La ministre et ancienne championne olympique confirme aussi la reprise, le 8 juin, de la pratique supervisée des sports individuels à l’extérieur, comme les cours de yoga. L’utilisation des modules de jeux et des appareils d’entraînement extérieurs mis à la disposition du public sera aussi permise.

Il en va de même pour les piscines privées extérieures, notamment celles des terrains de camping, qui pourront rouvrir le 8 juin.

Aide financière aux aîné(e)s

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, annonce une aide supplémentaire de 300 $ à 500 $ aux prestataires de la Sécurité de la vieillesse, qui sera versée durant la semaine du 6 juillet. Il s’agit d’un paiement unique et non imposable.

Ce programme de 2,48 G$ vise à compenser les prestataires pour leurs dépenses supplémentaires attribuables à la crise de la COVID-19. Les personnes qui reçoivent le supplément de revenu garanti, obtiendront une somme additionnelle de 200 $, pour un total de 500 $.

La situation demeure grave

Même si les données montrent que la propagation de la COVID-19 ralentit au pays, le premier ministre canadien Justin Trudeau rappelle que la situation demeure grave.

« On n’est pas sortis du bois », prévient-il.

Les Québécoises et les Québécois, surtout dans la région de Montréal, semblent faire preuve d’un relâchement par rapport aux consignes sanitaires, notamment pour la distanciation physique et le port du couvre-visage.

Le directeur national de la Santé publique, le docteur Horacio Arruda, associe ce relâchement au « vent d’été » et au beau temps qui débute et qui nous pousse à vouloir profiter de notre « libération conditionnelle ».

M. Legault lance un avertissement à la population : « Personne ne veut revenir en arrière. Soyons prudents si on veut continuer à retrouver une vie un peu plus normale. »

79 000 personnes inscrites

Le premier ministre François Legault se réjouit du succès inespéré d’inscriptions à la formation rémunérée de préposé(e)s aux bénéficiaires qui débutera le 15 juin pour trois mois. Il confirme que 79 000 personnes se sont inscrites. « C’est un beau problème », qualifie-t-il, alors que 10 000 places sont à combler.

Un questionnaire sera transmis aux personnes intéressées, notamment pour valider leurs disponibilités à travailler de soir et de nuit, comme ces fonctions le requièrent.

Quant aux inquiétudes des propriétaires de résidences privées qui craignent l’exode de leur personnel pour le secteur public, M. Legault convient que le gouvernement aura sans doute à soutenir financièrement les petites résidences. Il s’attend cependant à ce que les grandes compagnies fassent l’équilibre entre les salaires offerts et leurs profits.

Système archaïque au ministère de la Santé

Le chef du gouvernement québécois qualifie « d’archaïque » le fonctionnement du système du ministère de la Santé et des Services sociaux qui utilise encore, en 2020, des télécopies et le service postal pour transmettre de l’information.

M. Legault note que depuis une dizaine d’années, il y a eu un sous-financement dans les réseaux informatiques de ce ministère. « Il y a énormément de rattrapage à faire. […] Les rapports sont faits manuellement en 2020! » déplore-t-il. Il s’engage à corriger ces lacunes.

Projet de loi 61

François Legault défend la justesse du projet de loi 61 qui vise à prolonger de deux ans l’urgence sanitaire afin d’accélérer la réalisation de 202 projets d’infrastructures publiques d’une valeur de 14 G$.

Il souhaite que l’économie reparte et qu’aucun travailleur de la construction ne soit au chômage dans les prochains mois par manque de projets à réaliser.

M. Legault plaide qu’en accélérant les processus publics d’autorisation, il « ne veut pas réduire les exigences (gouvernementales), mais réduire les délais ».

Nouveaux tests de salive

Alors que la cadence de 14 000 à 16 000 tests est difficile à maintenir au Québec, le premier ministre Legault lance un appel à tous ceux et celles qui ont des doutes quant à la possibilité d’avoir été en contact avec une personne infectée à la COVID-19 de se faire tester.

Le docteur Horacio Arruda annonce que le volume des tests pourrait être grandement augmenté à l’automne en prévision d’une deuxième vague de contagion. Un nouveau test à partir d’un échantillon de salive, plus facile à prélever, serait en voie d’être autorisé.

Présence des militaires dans les CHSLD

Les discussions se poursuivent entre les gouvernements fédéral et provincial sur le maintien des 1000 militaires de l’opération Laser, déployés pour fournir de l’aide d’urgence dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) au Québec.

Le premier ministre Trudeau se fait rassurant auprès des aîné(e)s : « Le Canada sera là pour eux », alors que le premier ministre Legault se dit confiant que les militaires resteront déployés au Québec jusqu’à la mi-septembre, comme il le demande.

L’opération Laser doit se terminer la semaine prochaine.