| Actualités

5 janvier 2021 – Mise à jour du gouvernement fédéral face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions du gouvernement canadien en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Aucune somme pour les voyageuses et voyageurs de retour du Sud

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, confirme que la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) de 1 000 $ pour deux semaines de quarantaine a été prévue pour les personnes devant s’absenter de leur travail à cause de la COVID-19 et qu’elle ne sera pas remise à celles et ceux qui ont effectué un séjour de vacances dans le Sud durant le temps des Fêtes.

« Mon message à ceux qui sont allés dans le Sud est clair : vous n’aurez pas droit à cette prestation. Elle n’est pas prévue pour vous. » Le premier ministre explique que l’objectif de cette mesure n’a jamais été d’envoyer un chèque aux personnes qui décident de partir en voyage, et ce, à l’encontre des avis de la Santé publique.

M. Trudeau rappelle que le gouvernement martèle depuis le mois de mars d’éviter les voyages à l’étranger.

Le Canada impose une quarantaine obligatoire de deux semaines à toutes les personnes revenant au pays. À défaut de la respecter, celles-ci s’exposent à des amendes sévères et même l’emprisonnement.

La PCMRE peut être réclamée une seule fois et est offerte aux personnes qui n’ont pas, entre autres, de congés payés par leur employeur si elles ont des symptômes ou si elles ont été exposées à la COVID-19 et qui ont gagné au moins 5 000 $ durant toute l’année.

Accélérer la vaccination

Le chef du gouvernement canadien confie son « impatience » face à la lenteur de la vaccination partout au pays et entend en discuter avec les premiers ministres des provinces jeudi lors de leur téléconférence hebdomadaire.

« Les doses de vaccins ne doivent pas être bloquées dans des congélateurs : elles doivent être administrées », mentionne M. Trudeau.

Il croit toujours possible que « toutes les Canadiennes et tous les Canadiens soient vaccinés avant le mois de septembre prochain ». Si ce sont les provinces et les territoires qui sont responsables de la campagne de vaccination contre la COVID-19, le gouvernement fédéral en assume les coûts.

Directives sanitaires plus strictes

Le premier ministre du Canada se fait optimiste pour 2021 malgré le nombre de personnes infectées à la COVID-19 qui monte en flèche dans plusieurs régions du pays.

« 2021 sera meilleure que 2020, je vous le promets, mais elle ne sera pas facile », affirme M. Trudeau.

Cela dit, le chef du gouvernement comprend que plusieurs provinces s’apprêtent à relever leurs consignes sanitaires jusqu’à imposer un retour au confinement total et même à l’instauration d’un couvre-feu, comme le Québec est en train de l’étudier.

M. Trudeau convient que les enjeux sont différents d’un endroit à l’autre à travers le pays, mais qu’il n’a pas l’intention d’imposer des mesures d’urgence nationale, préférant laisser le soin aux dirigeant(e)s provinciaux d’édicter les mesures sanitaires appropriées pour leur région.