| Actualités

5 octobre 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadien et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Accélération de la pandémie au Canada

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, invite toute la population à faire les sacrifices nécessaires pour enrayer la propagation de la COVID-19, alors que les chiffres des cas de personnes infectées, d’hospitalisations et de décès sont à la hausse partout au pays.

« On s’en va dans la mauvaise direction, comme le dit la directrice de l’Agence de la santé publique du Canada, la docteure Theresa Tam. Ça empire tous les jours en sachant que les chiffres d’aujourd’hui sont le reflet de ce qui se passait il y a deux semaines. Nous nous devons d’agir maintenant », déclare M. Trudeau.

Le leader canadien rappelle que l’on ne peut se rencontrer en famille ou entre amis pour l’Action de grâce, mais que nous devons essayer de sauver les fêtes de fin d’année, « ce qui est toujours possible », assure-t-il.

M. Trudeau dit que le Canada est prêt pour affronter la deuxième vague, que nous avons les équipements de protection individuelle nécessaires pour les personnes œuvrant en première ligne de soins et que les provinces auront toute l’aide nécessaire au besoin.

Nouvelles prestations d’aide financière

Le premier ministre Trudeau annonce deux nouvelles mesures d’aide financière, soit la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique et la Prestation de la relance économique pour proches aidants.

Les deux programmes offrent une aide hebdomadaire de 500 $.

Dans le premier cas, la mesure est valable pour deux semaines et permet aux personnes admissibles de prendre un congé de maladie si elles ont contracté la COVID-19, si elles doivent s’isoler à cause de la COVID-19 ou si elles ont des conditions, confirmées par des autorités médicales, qui les rendent vulnérables à la COVID-19.

Dans le second cas, il s’agit d’une prestation d’un maximum de 26 semaines pour les personnes incapables de travailler au moins 50 % de la semaine, lorsqu’elles doivent prendre soin d’un enfant de moins de 12 ans ou d’un proche parce que l’école, le service de garde ou l’établissement de soins est fermé en raison de la COVID-19 ou encore parce qu’un proche est malade, en quarantaine ou à risque de développer de graves complications à la COVID-19.

Nouvelles consignes et restrictions dans l’enseignement

À compter du jeudi 8 octobre et jusqu’au 28 octobre, de nouvelles consignes et restrictions seront imposées dans les écoles secondaires situées dans les zones d’alerte maximale (zone rouge), dont le port obligatoire du couvre-visage en tout temps pour les élèves, dans les classes et sur les terrains scolaires.

Les élèves des 4e et 5e secondaire devront se présenter en alternance à l’école un jour sur deux, mais les commissions scolaires devront s’assurer de la démarche de poursuite des apprentissages selon les horaires réguliers.

Le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge, explique que cela réduira de 20 % le nombre d’enfants dans les autobus, à l’école, à la cafétéria et dans les corridors.

Le personnel devra également porter le masque de procédure dans les zones communes, les salles du personnel et sur le terrain de l’établissement lorsqu’il n’est pas possible de respecter la distanciation de deux mètres.

Les établissements devront tous imposer un seul groupe-classe en tout temps.

Toutes les activités parascolaires et interscolaires sont suspendues, sauf les activités de sport-études et arts-études. Toutefois, les activités doivent être réalisées en pratique libre, sur une base individuelle ou en duo. Aucune activité de groupe, match et compétition n’est autorisée.

Même si les mesures sont restrictives, le ministre Roberge explique que « l’on fait ça parce qu’on aime nos enfants » et que l’on ne veut pas « fermer les écoles pour une période indéterminée ».

Sports et loisirs organisés suspendus

La pratique de tous les loisirs et sports organisés, tout comme les cours de groupe et la pratique de sports encadrés, sera suspendue du 8 au 28 octobre dans les zones rouges. Seules les activités individuelles, en duo (avec distanciation physique) ou en famille seront autorisées.

Toutes les installations sportives intérieures demeurent ouvertes, sauf les salles d’entraînement et les centres de conditionnement physique qui doivent fermer dès le jeudi 8 octobre, jusqu’au 28 octobre.

Offres d’emplois dans les écoles

Pour combler les besoins en services supplémentaires de surveillance d’élèves, d’éducatrices ou d’éducateurs et d’entretien, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, annonce le recrutement de 2 000 personnes prêtes à toucher une rémunération de 20 à 24 $ pour travailler dans ces fonctions où les formations sommaires pour celles et ceux qui en ont besoin seront rémunérées.

Les personnes intéressées peuvent postuler sur le site web du gouvernement pour le programme « Répondez présent » au lien suivant https://www.quebec.ca/education/emplois-enseignement/.

Le ministre précise qu’il recherche 500 éducatrices et éducateurs en service de garde scolaire au primaire, 750 concierges et tout autant de surveillant(e)s d’élèves.

Nouvelles restrictions pour l’enseignement supérieur

La ministre de l’Éducation supérieure, Danielle McCann, annonce que les cégeps, collèges privés et universités en zone rouge devront limiter la circulation du personnel et des étudiantes et étudiants sur les campus et favoriser au maximum l’enseignement à distance, sauf si la présence de la clientèle étudiante est essentielle.

Les stages, incluant ceux en milieu d’enseignement, ainsi que les activités de recherche et de laboratoire seront maintenus. Les bibliothèques demeureront ouvertes uniquement pour permettre l’utilisation du comptoir de prêts et des aires de travail individuelles.

Consignes sanitaires et application mobile Alert-COVID

Le premier ministre Trudeau insiste pour que les Canadiennes et les Canadiens respectent les consignes de distanciation physique, de lavage des mains, du port du masque et de limiter les contacts sociaux afin de contrer la deuxième vague de la pandémie.

Il invite les gens à télécharger l’application gratuite pour les téléphones intelligents Alert-COVID du gouvernement canadien afin de favoriser le traçage des contacts avec les personnes infectées pour limiter la propagation par des gens asymptomatiques.

Le premier ministre du Québec, François Legault, fait la même invitation aux Québécoises et aux Québécois parce que l’application du gouvernement fédéral est fiable, sécuritaire et qu’elle n’utilise aucune de leurs données personnelles ou de localisation, précise-t-il.

Cinq autres provinces canadiennes ont déjà adhéré à son utilisation qui fonctionne sur les appareils fabriqués il y a moins de cinq ans. L’utilisation de l’application ne remplace pas les mesures de sécurité sanitaire (distanciation physique, port du masque, lavage des mains, limitation des contacts sociaux, etc.).