| Actualités

7 juillet 2022 – Mise à jour du gouvernement provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions du gouvernement provincial en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Pas de nouvelles mesures sanitaires pour le moment

Dr Luc Boileau, directeur national de santé publique, et Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, font le point sur la situation de la COVID-19 au Québec.

Alors que le Québec entre dans une septième vague et que tous les indicateurs sont en hausse, aucune nouvelle restriction sanitaire n’est envisagée pour le moment.

« Quand je dis que la situation est sous contrôle pour le moment, je dis en même temps qu’il faut demeurer très vigilants. On est à quelques jours des vacances de la construction. Je le répète : il faut respecter entre autres les règles d’isolement, qui sont une des façons de vivre avec le virus », mentionne Christian Dubé.

Rappel des consignes d’isolement

Le Dr Luc Boileau rappelle l’importance de respecter les consignes d’isolement lorsque nous avons la COVID-19.

« Quand on fait une COVID, que ce soit avec les variants d’avant ou ceux d’actuellement, les symptômes durent dix jours. Il faut avant tout s’isoler pendant cinq jours, et les cinq autres, il faut être très prudent avec les autres. Passez un test rapide, certainement, mais il pourrait être négatif au début et se positiver après », souligne le Dr Luc Boileau.

De plus, les autorités gouvernementales invitent la population à porter le masque cet été dans des lieux publics achalandés, comme les transports en commun, les festivals, les spectacles ou les grands événements.

Tableau décisionnel pour la vaccination

Le gouvernement publiera un tableau sur quebec.ca afin d’aider les Québécoises et les Québécois à connaître le meilleur moment pour aller chercher leur dose de rappel.

Le ministre Dubé souligne d’ailleurs l’importance de celle-ci. « J’aimerais qu’on commence à parler de “doses de rappels”. On n’en est plus à compter les doses. La dose de rappel doit devenir une habitude », explique Christian Dubé.