| Actualités

8 décembre 2020 – Mise à jour des gouvernements fédéral et provincial face à la pandémie de la COVID-19

Voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions des gouvernements canadien et québécois en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Reconfinement possible

Le premier ministre du Québec, François Legault, n’exclut pas la possibilité d’un reconfinement général devant l’augmentation des cas de personnes infectées à la COVID-19, couplée à la hausse des hospitalisations et du délestage des rendez-vous et des chirurgies dans les hôpitaux.

« On suit l’évolution de la pandémie chaque jour. On n’exclut rien », convient M. Legault, qui ajoute que la situation dans les États du Nord-Est américain est inquiétante.

Le chef du gouvernement rappelle son invitation aux entreprises de favoriser le télétravail et, si possible, de fermer leurs portes durant le temps des Fêtes, soit du 17 décembre au 4 janvier, pour contribuer à casser la deuxième vague de la pandémie « qui est très forte partout au Canada et à travers le monde », souligne-t-il.

Pour contrer la montée de la contagion, M. Legault rappelle que le gouvernement a resserré les mesures dans les commerces pour le magasinage du temps des Fêtes.

Interventions chirurgicales d’urgence

Même si le délestage dans le réseau hospitalier affecte 80 % des activités régulières, le premier ministre Legault assure que les interventions chirurgicales urgentes seront toutes réalisées.

Le délestage, explique-t-il, n’est pas souhaitable. « Encore là, on évalue la balance des inconvénients. Certaines personnes sont stressées de voir des retards [dans leur protocole de soins], mais il faut avoir assez de lits pour les personnes affectées par la COVID-19, surtout si elles sont âgées, à cause des risques de complications mortelles. »

« Ce n’est pas facile (de prendre cette décision), mais nous n’avons pas le choix », ajoute-t-il.

Pas de barrages routiers

Le gouvernement n’a toujours pas l’intention d’ajouter des barrages routiers pour éviter que les personnes des zones d’alerte maximale (rouge) ne se rendent dans les zones orange ou jaune et y fréquentent les restaurant.

« Selon la Direction de la santé publique, ce n’est pas un facteur déterminant de la propagation de la contagion », précise M. Legault.

Réouverture des restaurants

Le gouvernement Legault entend toujours, de concert avec la Direction de la santé publique, permettre la réouverture des restaurants et des bars le 11 janvier prochain.

« On espère qu’ils vont rouvrir », précise le chef du gouvernement, alors que de plus en plus de petites et moyennes entreprises craignent que leur fermeture prolongée, surtout durant la période des Fêtes, les accule à la faillite ou à la fermeture définitive.

La ministre canadienne du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly, rappelle que le gouvernement canadien a prolongé le Programme d’aide d’urgence aux entreprises afin de les aider à passer à travers les prochains mois et qu’ils puissient rouvrir leurs commerces dès la reprise des activités.