| Actualités

9 mai 2020 – Mise à jour du gouvernement fédéral face à la pandémie de la COVID-19

Dans le contexte exceptionnel de l’état d’urgence sanitaire actuel, voici un état de la situation quant aux récentes décisions et actions du gouvernement canadien en lien avec la pandémie de la COVID-19.

« Très inquiet » à l’idée du déconfinement

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, est « très inquiet » pour les citoyennes et citoyens de Montréal, comme pour les Canadiennes et les Canadiens à travers le pays, alors que certaines régions entreprennent un déconfinement progressif de la population et une reprise graduelle des activités économiques et scolaires.

À titre de député montréalais du comté de Papineau, M. Trudeau réagit ainsi aux prévisions de l’Institut national de santé publique du Québec prévoyant, en juin, une moyenne de 150 décès par jour dans le Grand Montréal si le déconfinement se déroule selon le contexte épidémiologique actuel.

« Nous devons nous baser sur la science (pour le déconfinement) et nous assurer que ce que nous sommes en train de faire prend en compte la protection des citoyen(e)s et de nos aîné(e)s, comme priorité absolue. Oui, il faut parler de relancer l’économie de façon graduelle et progressive, mais ça doit être fait tout en gardant les gens en sécurité, d’abord et avant tout », dit M. Trudeau.

Encore la phase d’urgence sanitaire

Le chef du gouvernement canadien estime que le moment n’est pas propice à la réouverture de l’économie, car la pandémie est encore trop présente partout au pays.

« Nous sommes encore dans la phase d’urgence où les gens ont besoin de recevoir l’aide qu’il leur faut pour se protéger, rester à la maison et continuer à pratiquer la distanciation physique. Au fur et à mesure qu’on ouvre tranquillement et graduellement l’économie, de nombreuses personnes devront continuer à rester chez elles », explique M. Trudeau.

Cela est crucial pour éviter qu’un déconfinement trop rapide entraîne une deuxième vague d’éclosion et que nous soyons obligé(e)s de confiner de nouveau la population.

Garantir la qualité des aliments

Alors que les règles sanitaires sont resserrées dans les usines de transformation des viandes, le premier ministre Trudeau rappelle qu’il est extrêmement important d’assurer la sécurité de la chaîne d’approvisionnement et des aliments offerts au pays.

Même s’il se profile simultanément une pénurie de viandes destinées à la consommation, comme le bœuf et le porc, et une hausse du prix des aliments, M. Trudeau prévient que les agences gouvernementales vont veiller à ce que les entreprises qui font l’élevage, la production, la transformation et la distribution n’abusent pas de la crise pour augmenter leurs profits.

  1. Trudeau rappelle que le gouvernement a offert un soutien financier important à l’industrie alimentaire depuis le début de la pandémie. « Et on va continuer de le faire », assure-t-il.

Équipements de protection

Le premier ministre canadien rappelle que son gouvernement, en accord avec ceux des provinces et des territoires, a convenu que la reprise de l’économie devait se dérouler tout en veillant à la sécurité des travailleuses et des travailleurs.

« Il faut s’assurer que le personnel puisse avoir l’équipement nécessaire pour se protéger et empêcher l’éclosion d’une deuxième vague du coronavirus », explique-t-il.

Voilà pourquoi le gouvernement veille autant à l’importation des équipements de protection qu’à leur production domestique, par des entreprises canadiennes.

Étiquetage bilingue

Les enjeux d’approvisionnement et la pénurie de certains produits sanitaires et de protection pour le personnel de première ligne ont exceptionnellement permis la distribution d’équipements dont les instructions étaient unilingues.

L’obligation d’étiquetage dans les deux langues officielles au pays n’est pas « juste une question de respect de la dualité linguistique au Canada, mais aussi pour assurer la sécurité des utilisatrices et des utilisateurs de ces produits », rappelle M. Trudeau.

Fête des Mères

Le premier ministre souhaite une bonne fête des Mères à toutes les mamans du Canada et invite leurs enfants à leur témoigner leur amour, demain, par différentes attentions et marques d’affection, dans le respect du contexte de confinement imposé par la pandémie.