Parc naturel Terra-Cotta

Ce boisé urbain d’une grande valeur écologique a été constitué en parc par la Ville de Pointe-Claire afin de préserver sa richesse et de le rendre accessible au public. Les amateurs de nature et de plein air sont charmés par la diversité et l’abondance de sa faune et sa flore.

100, avenue Terra-Cotta
Pointe-Claire (Québec)
Voir sur la carte

 

Le parc-naturel Terra-Cotta, c’est :

  • un boisé qui s’étend sur près de 40 hectares,
  • six kilomètres de sentiers pédestres,
  • une grande diversité d’écosystèmes et d’espèces végétales,
  • un habitat naturel pour de nombreux oiseaux, reptiles et mammifères,
  • un lieu de prédilection pour les amateurs d’observation de la nature et d’ornithologie.

Aidez-nous à préserver le parc

  • Demeurez dans les sentiers aménagés.
  • Ne prélevez aucun élément naturel (animaux, plantes, bois, cailloux, etc.).
  • Ne nourrissez pas les animaux.
  • Déposez vos déchets dans les bacs placés aux entrées du parc.
  • Gardez votre chien en laisse en tout temps.
  • Placez les excréments de votre chien dans un sac hermétique, que vous déposerez dans un bac situé à l’entrée du parc.

 

Jardin éducatif de monarques

 

Une espèce à protéger

Selon le gouvernement du Canada, le papillon monarque a un statut préoccupant : il fait partie des espèces en péril. La diminution du nombre de papillons monarques en Amérique du Nord est attribuable à plusieurs facteurs.

  • La diminution de l’asclépiade, une fleur indigène qui est la source unique de nourriture pour les chenilles, notamment en raison de l’épandage systématique d’herbicide dans les champs.
  • Les pressions exercées par l’agriculture et le tourisme sur les forêts mexicaines où les papillons monarques migrent en hiver.
  • Les changements climatiques qui perturbent le schéma migratoire du papillon en modifiant le rythme d’éclosion de l’asclépiade.

Pour protéger cette espèce, vous pouvez ajouter des plantes indigènes et nectarifères, telles que l’asclépiade, à vos plates-bandes pour offrir au papillon monarque un lieu de ponte et une source de nourriture.

 

Le jardin est réalisé avec la contribution financière de la Fondation TD des amis de l’environnement

Un peu d’histoire

Au début du 20e siècle, on découvre sur le site d’importants dépôts d’argile qui seront exploités entre 1912 et 1962 par la Montréal Terra Cotta and Lumber Company. L’argile était mélangée à du bran de scie afin de fabriquer des tuiles utilisées pour la construction de murs et de planchers.

Depuis 1971, une association de citoyens, le Projet pour la conservation du parc naturel Terra-Cotta Inc., contribue également à préserver ce site naturel.

 

Liens et téléchargements

Renseignements

Pour plus de renseignements sur le parc naturel Terra-Cotta, communiquez avec les Travaux publics au 514 630-1230 ou tp@pointe-claire.ca

Galerie